Rejoins une aventure inédite pour toute ta famille !

logo lepopee familialeJe démarre l'aventure avec mon enfant !

Les inscriptions ferment bientôt !

00
jours
24
heures
60
minutes
60
secondes
Tu es libre de recevoir ton carnet de voyage vers une parentalité ludique (7 étapes + 3 jeux outils à imprimer)
Catégorie(s) :
exprimer ses emotions header
Temps de lecture : 7 minutes
Mis à jour le : 27 Oct 2022

Aide ton enfant à exprimer ses émotions

Bienvenue sur L'épopée Ludique ! Si c'est ta première visite sur notre site, tu voudras sans doute recevoir notre carnet de voyage vers une parentalité ludique : clique ici pour le recevoir gratuitement  ! 🙂

Il y a déjà un moment, nous t'avions parlé de l'identification et la gestion des émotions de ton enfant. Afin de ne pas toujours être dans la réaction, mais bien de préparer les épisodes émotionnels à venir, on a décidé de te parler du travail que tu peux faire en dehors des pics de décharge pour qu'avec le temps, ton enfant puisse anticiper au mieux son comportement.

L'idée est simple, lui donner les clés pour lui permettre d'être capable de comprendre ses émotions et d'y apporter une réaction adaptée. Cela passera notamment par des moment de communication dédiés avec ton enfant pendant lesquels vous échangerez autour des émotions, de ce qu'elles représentent, mais également des besoins qui y sont liés.

Voici notre vidéo dédiée à ce sujet qui te donnera tous les détails :

Tu peux également écouter le podcast juste ici :

Comprendre les émotions

Les émotions primaires

Rapidement, rappelons ce que sont les émotions : ce sont des réactions physiologiques et psychologiques à une stimulation sensorielle venue de l’environnement extérieur ! En résumé, c’est ce qu’on ressent lorsqu’il se passe quelque chose d’imprévu ou qu’un besoin qui était satisfait ne l’est plus.

Les émotions primaires sont au nombre de 6 : 

  • la joie,
  • la colère
  • la tristesse
  • la peur
  • le dégoût
  • la surprise
mockup guide offert journal 525
Tu peux d'ailleurs télécharger gratuitement notre guide gratuit dans lequel tu trouveras
7
étapes ludiques à parcourir en famille
3
jeux outils à imprimer offerts
1
épopée à vivre en s'amusant
Comme toi, je hais les spams ! En t'inscrivant tu recevras notre newsletter. Tu pourras te désabonner à tout moment !

Elles existent dès la naissance et on notera simplement trois choses : 

  • Elles sont temporaires et brèves. Au delà d’une heure, ce n’est plus une émotion mais un sentiment.
  • Elles sont propres à chacun et donc totalement subjectives !
  • Elles ne sont pas exprimées consciemment. 

Pourquoi les laisser s’exprimer ?

S'il faut bien comprendre une chose, c'est que nos enfants n'ont pas le choix de vivre et donc d'exprimer ou non leurs émotions. Ils ne prennent pas de plaisir en les exprimant intensément. Ils ne cherchent pas à nous manipuler, à dire qu’ils nous détestent, qu’on est des mauvais parents ou qu’ils sont malheureux. Il communiquent uniquement de façon immature pour deux raisons :

  • parce qu’ils n’ont pas encore pu apprendre les codes d’éducation qu’on leur enseignera progressivement.
  • parce que jusqu’à très tard, 5, 6 ans… ils ne sont tout simplement pas capables de les gérer correctement. Leur cerveau, et principalement le centre de régulation des émotions n’est pas encore totalement formé !

Donc quand on s’oppose à l’expression des émotions d’un enfant, on lui demande d’accepter quelque chose qu’il n’est pas capable de comprendre.

Les bienfaits de l'expression des émotions

Aider notre enfant à exprimer ses émotions va avoir de nombreux bénéfices pour lui, mais également pour toute la famille. D’abord, cela va installer un climat de confiance mutuel. Notre enfant saura qu’il a droit à la parole, qu’il est considéré comme un être intelligent dont on prend en compte les besoins. La relation parent enfant ne sera plus unilatérale. Dès le début, on mettra en place les bases d’un foyer où on favorise la coopération plutôt que la confrontation.

A terme, notre enfant sera capable de nouer des relations saines avec les autres, basées notamment sur l’empathie.

On lui apprend ainsi à développer son intelligence émotionnelle. On lui donne les outils pour développer sa confiance en soi et trouver les clés de son bonheur.

Il ne faut pas oublier que nos enfants, même s’ils ont leur propre personnalité, vont avoir tendance à faire comme nous. Si on leur ferme une porte à chaque fois qu’ils cherchent à s’exprimer, ils vont instinctivement apprendre que le conflit est la seule solution possible parce qu’il n’y a que quand ils crient qu’on leur prête de l’attention. Ce mode de pensée, ils risquent ensuite de l’adopter tout au long de leur vie !

Quand mieux exprimer ses émotions ?

Le pic de décharge

Pendant que l’émotion est déchargée ce n’est pas le moment d’avoir une discussion construite. Au milieu des pleurs, des tremblements, des cris, on ne pourra généralement rien faire de constructif.  En tant qu’adulte, notre rôle est d'accueillir l’émotion ! Cela ne veut pas dire "laisser faire” ou “ne pas imposer de limites”. Simplement on verbalise l’émotion de notre enfant ou ses réactions physiques et on utilise des formules positives pour ne pas nier ce qui se passe. 

“Je vois que tu trembles, que tu es en colère.”

On prend souvent l’exemple d’une bouteille d’eau pour illustrer le besoin lié à ce phénomène. Trop remplie, elle déborde. Lors d’un pic de décharge, le besoin n’est pas seulement d’essuyer l’eau qui a débordé, mais de vider la bouteille entièrement. Sinon, on retrouve le calme seulement pour quelques minutes et ça repart.

La reconnexion

Après le pic de décharge, on attend de pouvoir se reconnecter à son enfant. Pour cela, on met en place 3 liens : 

  • le lien visuel
  • le lien verbal
  • le lien corporel

Le lien visuel

Le lien visuel est lié au regard. On s’approche de notre enfant et on se met à sa hauteur. Il faut vraiment se mettre à sa place. Quand on dialogue avec quelqu’un, il est beaucoup plus facile de le faire à hauteur d’yeux. Si ton enfant doit te regarder de toute ta hauteur, il va se sentir étouffé, écrasé,  ce qui est d’autant plus vrai sous le coup de l’émotion. 

Au besoin, on s’assied sur le sol. Ça instaure généralement immédiatement un environnement de confiance mutuelle.

Le lien verbal

On évite les formules trop connues de type : “calme toi, arrête de pleurer, fais ci ou fait ça”. L'idée n'est pas non plus de conseiller ton enfant. "Tu devrais faire ci, ou tu devrais sans doute essayer ça" qui ne font pas appel à son intelligence et sa réflexion. On privilégie les questions ouvertes : “Peux-tu me dire ce qu’il se passe ? Tu as l’air en colère (triste / bien joyeux…)”

On essaie de parler d’une voix calme et claire. L’idée, est de l’amener à exprimer ce qu’il ressent. Les solutions à long terme, on les trouvera plus tard, ce n’est pas le moment. 

Le lien corporel

Enfin, essaie d’établir un contact physique avec ton enfant. Touche lui la main, l’épaule. Mais s’il s’écarte, n’insiste pas. S’il se laisse faire, prend le dans les bras pour faciliter le dialogue.

ATTENTION : cette occasion d’exprimer ses émotions (essentielle au demeurant) n'est valable qu'à court terme. Le travail de fond, celui qui aura un impact hyper positif, se fait à posteriori.

Le retour d'expérience 

Tu l'auras compris, pour échanger avec ton enfant au sujet de ses émotions, rien de tel qu'un moment dédié en dehors de l'émotion. On l'appelle le retour d'expérience.

C'est un moment privilégié qui remplit trois objectifs :

  • Réinstaller le lien de confiance avec ton enfant
  • Établir ou rappeler les règles liées aux comportements à adopter
  • Rappeler les solutions qu’on avait trouvées ensemble pour agir positivement dans le cas de la venue d’une émotion

Généralement, on le fait le soir à l’occasion du rituel du coucher. On peut cependant choisir n’importe quel moment au calme pour le faire. Il y a seulement trois règles à respecter :

  • On le fait en tête à tête à l’occasion d’un moment dédié. La présence des deux parents peut être intimidante
  • On écarte toutes les distractions possibles (on laisse le portable en dehors de la chambre)
  • On se laisse du temps. Si on a pas 10 minutes à s’accorder, alors on le fait plus tard

Pour ton enfant c’est l’occasion :

  • D’exprimer clairement ce qu’il a ressenti, ce qui a provoqué sa réaction.
  • De détailler ses attentes vis-à-vis notamment de ta réaction
  • De rembobiner la scène et de la revivre de manière idéale

En tant qu’adulte :

  • On admet ses tords si on n’a pas eu le comportement « idéal », on accepte de s’excuser.
  • On peut expliquer notre émotion miroir sans chercher à culpabiliser l’enfant. 

Pour conclure, on peut terminer par :

« La prochaine fois que cela arrive, on est d’accord pour que tu essaies de… et que j’essaie de… ». Ce sont des solutions qu’on trouve ensemble.

Au final, tu verras que c'est ton enfant qui risque d'être lui-même à l’initiative de ces échanges tant ils apportent à chacun !

Faciliter le dialogue

Pour faciliter le dialogue, tu peux utiliser plusieurs outils. Avec les 3-5 ans par exemple, tu peux utiliser une roue des émotions, qui te permettra :

  • de cibler une émotion pour en détailler le besoin lié
  • d’introduire ce qui s’est passé et comment l’éviter la prochaine fois de manière ludique.
  • de comprendre qu’une émotion laisse place à une autre et ne dure pas dans le temps.

Pour démarrer ton travail autour des émotions, c’est vraiment un outil qu’on te conseille. Si tu souhaites aller plus loin et comprendre comment l’utiliser et le mettre en place au quotidien, voici une vidéo dédiée à cet outil :

N'hésite pas à nous dire en commentaire si tu utilises cet outils (ou d'autres) pour parler des émotions avec ton enfant !

Pour aller plus loin

Voici une sélection de livres qui te permettront d'approfondir le sujet ! Tu peux également télécharger notre guide gratuit pour une parentalité bienveillante, épanouie et décomplexée qui contient 4 masques des émotions pour aider ton enfant à les verbaliser ou consulter les articles suivants "Identifier et comprendre les émotions de ton enfant" et "Gérer et accueillir les émotions de ton enfant"

Des supports à imprimer à la maison

Sur notre boutique, nous avons développé des jeux outils à télécharger et imprimer ! Voici quelques exemples :

cartes apprentissage emotions enfant

Cartes émotions

3,00 €
VOIR LE PRODUIT
roue des emotions a imprimer

Roue des émotions

2,00 €
VOIR LE PRODUIT
cocotte des emotions a imprimer

Cocotte des émotions

2,00 €
VOIR LE PRODUIT
cartes retour au calme emotions enfant

Cartes retour au calme

3,00 €
VOIR LE PRODUIT
Nos derniers articles
Notre carnet offert
Envie de recevoir notre carnet de voyage vers une parentalité ludique ?
mockup guide offert journal
7
étapes ludiques à parcourir en famille
3
jeux outils à imprimer offerts
1
épopée à vivre en s'amusant
Inscris toi dès maintenant et reçois en plus toutes nos actualités !
Comme toi, je hais les spams ! Ton adresse ne sera jamais cédée ni revendue. En t'inscrivant ici, tu recevras les actualités de L'épopée Ludique : derniers articles, vidéos, podcasts et autres conseils pour t'aider à passer du temps de qualité avec ton enfant. Tu peux consulter nos mentions légales en bas de page. Tu pourras bien entendu te désabonner à tout instant de notre liste emails.
Notre Boutique
mock up boutique
Des outils à imprimer pour aider ton enfant dans ses émotions, son autonomie, sa logique etc. 
En savoir plus
A propos de nous
helena vincent lepopeeludique
"Au travers d’outils, de jeux, de conseils, notre objectif est de t’apporter des idées simples à mettre en œuvre pour passer du temps de qualité avec ton enfant, l'accompagner vers une meilleure autonomie, renforcer son envie naturelle de découvrir et le guider vers un équilibre santé / bien être."
En savoir plus

20 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires précédents (20)

  1. super la roue des émotions ! Merci pour tous ces précieux conseils. Merci d'insister sur le gros du travail à faire après la crise et au retour au calme. C'est un moment crucial pour échanger et renforcer un lien de confiance avec son enfant.

  2. C'est super top 😁 j'avoue que j'aime beaucoup le format YouTubeet Facebook aussi je suis de l'île de la Réunion souvent décalé Ça me permet de revenir et suivre si j'ai raté quelque chose.
    Vous avez pas penser à un compte Tik Tok ?

  3. Merci beaucoup pour ce podcast avec des conseils si précieux ! Juste une question, que dois-je faire quand mon enfant bascule dans le "sentiment" c'est-à-dire que l'expression de l'émotion dure plus d'une heure ?

    1. Bonjour Jenni, ce sera l'objet de contenus à venir car tout dépend des sentiments dont on parle. De manière générale, on n'est plus au niveau d'un pic de décharge à ce moment là, donc on prend le temps de rappeler mais surtout de trouver ensemble et valider les solutions pour que les choses aillent dans le bon sens. Pleins d'ateliers sont possibles pour ça. Il faut que ce soit ludique et non contraint. Porter de l'intérêt à ton enfant, être ouvert à la discussion, lui dédier des moments pour lui, ce sera déjà un bon début.

  4. La roue des émotions est outil tellement puissant!
    Merci beaucoup pour cet éclairage clair sur les émotions et comment aider nos petits bouts.

  5. Super votre création, très ludique j'adore ! "la roue des émotions" ! 😀 Cela me fait penser à un très beau livre que je vous recommande "la couleur des émotions" ! Excellent moyen pour comprendre nos enfants !

  6. Merci d'avoir pris le temps de poser de bonnes bases et d'ensuite aller plus loin, pour comment s'y prendre. Je parle plus de sujets équivalent sur le couple, mais si étant enfant, on avait eu la chance d'expérimenter ce que tu décris, alors la vie de couple serait bien différente! 🙂

  7. Merci pour cet article et ces vidéos très riches d'enseignements. Il m'a fait penser au dessin animé de PIXAR sur les émotions (dont j'ai oublié le nom). Je trouve que ces façons d'aborder un thème ayant tant d'importance dans l'enfance est top ! Merci encore

  8. Merci pour ces bons conseils et cette bienveillance. On voudrait parfois que nos enfants soient un peu plus matures. Le fait est que le cerveau humain arrive à maturité entre 24 et 26 ans. Il nous faut donc être un peu patient 😉

Cet article t'a plu ?

Tu peux t'inscrire à notre newsletter !
En bonus, on t'offre ton carnet de voyage vers une parentalité ludique !
Déjà +6000 parents ont téléchargé le guide !
mockup guide offert journal
Tu y trouveras notamment 
7
étapes ludiques à parcourir en famille
3
jeux outils à imprimer offerts
1
épopée à vivre en s'amusant
Comme toi, je hais les spams ! Ton adresse ne sera jamais cédée ni revendue. En t'inscrivant ici, tu recevras les actualités de L'épopée Ludique : derniers articles, vidéos, podcasts et autres conseils pour t'aider à passer du temps de qualité avec ton enfant. Tu peux consulter nos mentions légales en bas de page. Tu pourras bien entendu te désabonner à tout instant de notre liste emails.
mockup guide offert journal 525

Tu peux également nous suivre sur les réseaux sociaux et partager ton expérience avec le hashtag #lepopeeludique !

tiktok

Articles similaires

Créé par Rol'in Le Web